Accueil du blog / Soins Naturels / Thérapie

Mincir en rééquilibrant sa flore

Si le microbiote intestinal joue un rôle décisif dans notre santé, il influence aussi notre poids. Selon les micro-organismes qui le composent, il encourage le stockage ou au contraire, favorise la perte de poids. Alors, que mettre au menu pour mincir ? La prise de probiotiques est-elle vraiment utile pour rééquilibrer sa flore ? Réponses.

Aujourd’hui, on ne peut plus réduire la prise de poids au simple fait que l’on absorbe plus de calories que l’on n’en dépense. De nombreuses études ont en effet démontré l’impact des bactéries qui constituent notre microbiote, c’est-à-dire notre flore intestinale, sur notre poids. Celui-ci est composé de milliards de bactéries et micro-organismes. Il y a les bonnes bactéries qui contribuent à la digestion des aliments, à l’absorption des micro-nutriments, à la prévention des infections, à la satiété ainsi qu’au bon fonctionnement du système immunitaire. Et les mauvaises bactéries qui favorisent la mauvaise humeur, l’obésité ainsi que de nombreuses maladies inflammatoires dont la maladie de Crohn. 

Soigner son hygiène de vie 

Adopter une alimentation variée et équilibrée est le meilleur moyen de préserver son microbiote et par conséquent, de rester en bonne santé. Lorsque l’on est dans un objectif de perte de poids, une modification des habitudes alimentaires entraîne rapidement des effets bénéfiques sur la flore intestinale. Au menu : des fruits et légumes qui nourrissent les bonnes espèces bactériennes. En ce qui concerne les aliments céréaliers, on préfère ceux qui sont complets car plus riches en fibres. On limite les viandes et charcuteries, les aliments gras ainsi que les sucres qui favorisent la prolifération des mauvaises bactéries. Enfin, le sport est lui aussi excellent pour la flore intestinale. 

Miser sur les probiotiques 

Les probiotiques peuvent se révéler utiles pour repeupler l’intestin avec de bonnes bactéries. On les trouve dans les yaourts et laits fermentés, le kèfir, les dérivés du soja, la choucroute, les olives, la levure de bière ou encore le pain au levain. Mais aussi sous forme de compléments alimentaires. Attention, seuls ceux qui contiennent au moins 10 milliards de bactéries par prise ont un réel effet sur le microbiote intestinal. Il existe différentes souches en fonction de nos maux : constipation, diarrhée ou encore syndrome de l’intestin irritable. Il est donc primordial de bien les choisir et de les consommer pendant 30 à 60 jours minimum pour obtenir une véritable efficacité. 


Commentaires


Poster un commentaire :  caractères restants.
Combien font 3 + 6 :

Le soin est entre les mains de celui qui le reçoit : c'est lui le véritable acteur et créateur de la séance.